Vivre l’école de l’intérieur 1ère partie – Rencontre

Vivre l’école de l’intérieur 1ère partie – Rencontre

Lawryn

Interview à Lawryn Remaud, professeur des écoles, musicien et amoureux de l’Art. Je connais Lawryn depuis plusieurs années et j’ai voulu partagé avec lui des réflexions sur le système de l’Education Nationale.

Notre entretien a été tellement dense que je vous partage cette semaine la 1ère partie de l’interview. 

🙂 Bonne lecture!

Bonjour Lawryn! Peux-tu te présenter en quelques mots? D’où tu viens ? Quelles études as-tu fait ? Quel est ton job ?

Je viens de Vendée où je suis né et où je travaille actuellement – dans le sud Vendée près de Luçon. Je suis professeur des écoles, plus précisément dans le jargon : je suis « brigade« , c’est-à-dire remplaçant. Je suis titulaire de mon poste. Souvent on pense que les remplaçants ne le sont pas par choix, mais moi c’est bien un choix ! 

professeur des écoles

Je pourrais rester remplaçant toute ma vie si je le voulais. Je vais d’école en école, souvent pour très peu de temps (pour des après-midis ou des journées) et parfois plus comme cette année où j’ai commencé par un remplacement d’un mois.

Concernant mes études, dans un premier temps, j’ai fait des études d’Histoire – Histoire de l’Art et Archéologie et puis après j’ai fait des études de Sciences de l’Education, ensuite j’ai fait un Master spécialisé dans l’enseignement du premier degré, pour être professeur des écoles.

jouer motivation

Quel genre d’élève étais-tu à l’école ? Quelles étaient tes matières préférées ?

J’ai eu deux périodes ! Une où j’étais très sage, le bon élève. Et puis ça a bascule au lycée, où je me suis carrément laisser aller ! C’était un lycée très hippie, artiste et littéraire et du coup j’ai un peu profité ! Ensuite, pendant quelques années, j’ai eu du mal à me faire à la fac. Mes matières préférées sont en cohérence avec mes études : l’art, l’histoire de l’art et puis la musique, le français. Pas du tout les maths !

Que signifie pour toi « apprendre et travailler autrement » ? 

C’est une grosse question !  L’essentiel : c’est le plaisir. La motivation, c’est une question clé qui est malheureusement souvent négligée. Ce qui me vient en premier, c’est l’ouverture sur le monde et y accéder par le plaisir parce qu’on a envie.

Quelles sont les améliorations possibles et les tendances plus prometteuses dans le monde de l’école ?

Des améliorations possibles, il y en a des tas parce que je pense que le système en France est en déliquescence, il va en se désagrégeant. L’école est devenue clairement l’antichambre du monde du travail. On ne prépare plus les enfants à s’ouvrir au monde, on ne les éduque plus mais de plus en plus on les prépare au monde du travail. On n’est plus dans un bon registre.

plaisir d'apprendre

Après il y a des initiatives plus collectives : Freynet ou Montessori qui sont les pédagogies les plus connues et un peu “tolérées” en France par l’Education Nationale. Montessori pas vraiment car ce ne sont que des écoles privées mais ça se répand malgré tout par des travers. Par exemple, Montessori c’est une pédagogie très intéressante mais qui s’adresse à un public aisé en France. Freynet, qui est pratiquée dans l’Education Nationale, reste accessible à des publics plus modestes et défavorisés. Ce qui était le but premier de Célestin Freynet. Pour moi, il ne faut pas se figer dans une pédagogie. C’est l’erreur que l’on fait souvent. Il faut piocher dans toutes et les réinterroger.

curiosité

De nombreuses écoles alternatives voient le jour, qu’en penses-tu ? Quels principes intéressants, selon toi, mettent-elles en avant (ex. esprit critique, entraide, etc…) ? Quels sont ceux qui sont ou pourraient être intégrés au système scolaire public ?

Je vois ça plutôt d’un bon œil et en même temps c’est toujours le problème. Car plus on propose des alternatives à ce monstre qu’est l’Education Nationale, plus on l’enterre en fait. Je comprends que les gens aient envie d’autre chose et qu’ils proposent autre chose parce qu’il y a une telle inertie, même quand on est dedans c’est presque impossible de faire bouger les choses. Mais si tout le monde fuit, on n’y arrivera pas.

Malgré tout, ces écoles-là proposent des choses intéressantes. Je pense aux écoles démocratiques qui ont des projets d’école construits avec l’éducation à la citoyenneté, qui proposent des choses différentes avec des vrais conseils d’élèves, où l’élève est vraiment auteur et acteur de ses apprentissages. Dans les écoles Montessori, ce sont des fonctionnements par le jeu et de matériels qui sont construits avec et pour les élèves (la notion de motivation dont on parlait plus haut). Il y aussi les écoles Colibri. Toutes ces écoles se heurtent à leurs avantages, elles n’ont aucune subvention alors que si on avait cette possibilité là au sein de l’Education Nationale (mais il faudrait des années et s’y mettre tous ensemble) …

FIN DE LA 1èRE PARTIE!

A SUIVRE…

ensemble

La suite est par ici:

Pour contacter Lawryn, qui adore parler de son job et pourrait tenir la conversation des heures durant avec plaisir, je vous laisse son mail:

lawrynremaud@gmail.com

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] Cliquez ici […]

Fermer le menu